Coachella 2022

26 juin 2022

Coucou la team, j’espère que tout le monde va bien. Ça fait un moment que je ne suis pas passée par ici pour poser quelques lignes. Je profite d’être seule à la maison à Dubai, et d’avoir un peu plus de temps pour moi pour écrire cet article. Mon homme et ma fille sont en France, il faut dire que les chaleurs ici atteignent les 45°, et pour la petite, il était plus confortable de se rendre en France dès à présent. De mon côté, j’avais encore des choses à faire à Dubaï avant de pouvoir regagner tranquillement Paris.

Vous l’avez sûrement vu sur Instagram, mais 10 ans après, je suis retournée au festival de Coachella.

Ceux de la première heure, ceux qui suivaient mon blog depuis des années déjà, se souviendront que je m’y étais rendue en 2010 et en 2012. C’est d’ailleurs de cette manière-là que beaucoup d’entre vous m’avez découverte.

À l’époque, je postais des vidéos sans montage sur YouTube (qui sont d’ailleurs toujours accessible sur ma chaîne), des concerts auxquels j’ai assisté, mais aussi de mes moments de vie pendant ce festival. C’était les prémices de ce que l’on appelle un vlog aujourd’hui, et je n’avais absolument pas conscience de ce que j’effectuais à l’époque. Ce festival a donc une symbolique toute particulière pour moi, il représente une très belle période de ma vie, celle où je me suis émancipée de mes parents, que j’ai commencé à gagner ma vie, à vivre de ma passion, voyager avec ma bande. Depuis, le festival de Coachella a été pris d’assaut par les marques, mais aussi tous les influenceurs.

À l’époque, lorsque je m’y rendais, il ne s’agissait pas du tout d’un festival aussi coté, simplement les stars américaines s’y rendaient.

Moi, j’étais, comme je le suis encore, une folle de musique, j’ai toujours suivi l’actualité musicale de près, et je rêvais de faire ce festival.

Cette fois-ci, contrairement en 2010 et en 2012, j’ai été invitée, moi comme tous les autres talents représentés par l’agence WE ARE INFLUENCE, l’agence de mon frère.

Quelle opportunité de folie ! Une petite coupure entre potes, dans mon quotidien de Maman, c’est précisément ce qu’il me fallait à ce moment-là, ou mon moral, en toute transparence, n’était pas au beau fixe.
Avant de décoller pour les États-Unis, j’avais traversé des moments un peu pénibles, avec pas mal de remises en question.

Ceci dit, pour être très honnête, et je m’y attendais forcément un peu, bien que je me sois éclatée, parce qu’entourée des bonnes personnes, parce que j’étais dans un contexte idyllique, parce que passer quelques jours à Los Angeles m’a fait le plus grand des biens, j’ai été quand même un peu déçue de ce qu’était devenu ce festival.

Un terrain de jeu géant pour influenceurs en quête de création de contenus.

Bon, dis comme ça c’est un peu réducteur, car moi-même, j’ai été la première à faire une tonne de contenu là-bas, notamment un vlog par jour que vous pouvez retrouver sur ma chaîne YouTube. Mais je vous garantis que j’ai vu de mes propres yeux, des personnes venir au festival, simplement pour faire leurs photos, et se barrer après le premier concert. Je ne juge personne évidemment, mais c’est vrai que ça plombe un peu la dynamique qui est celle d’un festival. Un véritable concours d’outfits, tous plus fous les uns que les autres également : pour le coup j’ai apprécié pouvoir côtoyer autant de jolies tenues, plaisir des yeux bonjour.

Ou sinon, beaucoup (trop) de fesses à l’air également… Un peu surprenant, mais pourquoi pas après tout.

Le point que j’ai trouvé véritablement négatif, était le nombre de personnes au festival. Des marées humaines à perte de vue, ça avait un côté un peu anxiogène et nous avons dû abandonner quelques scènes en cours de route, tant il y avait du monde, et tant la musique parvenait mal jusqu’à nous. Agoraphobes, abstenez-vous d’y aller !

Néanmoins, j’ai trouvé les vibes de ce festival toujours aussi magiques, la route pour nous y rendre, le coucher du soleil, les magnifiques scènes installées, les performances des artistes, les petites pauses que nous faisions, posés sur la pelouse pour manger un bout, entre deux concerts… Il s’agit vraiment d’un moment suspendu dans le temps et je suis super reconnaissante d’avoir pu y être invitée 10 ans après, la dernière fois que je m’y étais rendue. Je vous laisse avec quelques photos, notamment quelques-unes que je n’ai pas publiées sur Instagram.

2 comments

paula

13 juillet 2022 15:12:44

Très bel article ! J’ai récemment fait l’achat d’un sac cuir vintage italien. J’adore ce style !


Juliette

28 juin 2022 18:04:28

Top d'avoir un article comme ça ! Ça permet de revoir ton ressenti après les vidéos chaque jour et on sent bien ce que tu veux transmettre !


Giulia

26 juin 2022 14:13:40

Merci pour cet article Kenza et de nous avoir partager ton ressenti et tes impressions du festival après 10 ans. C’est dommage pour les points négatifs mais ça me donne quand même envie d’y aller un jour…j’espère. Gros bisous Kenza


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Recevez par mail mes dernières parutions