Mon New York City Guide (Summer 2019)

31 août 2019

26 juillet 2019, je monte dans l’avion direction New York. J’y rejoins Matthieu et Diego qui arrivent tout droit de Los Angeles ainsi que Noémie, qui était depuis quelques jours déjà en ville.
La première fois que je me suis rendue à New York, j’avais 19 ans. Vous savez, ce genre de destination qui vous met une claque dans la figure quelques heures seulement après avoir atterri.
J’ai ensuite, toute ma vie rêvé d’y habiter, sans jamais sauter le pas. Bref, à chaque fois que je m’y rends, je suis folle de joie car je sais ce qui m’attend et que je vais une fois de plus repartir avec des étoiles plein les yeux.
J’ai atterri très tôt le matin, j’ai posé mes affaires à l’hôtel, toujours le même que nous réservons : le Wyndham Garden.
Il se situe du côté de Canal Street, frontières Little Italy et Soho.
Pour avoir dormi dans beaucoup d’hôtels et Airbnb à New York, le rapport qualité-prix de cet établissement est imbattable. Si vous demandez une chambre Queen vous avez même un accès sur la terrasse, chose qui n’existe quasiment pas à New York dès que vous êtes en hauteur dans un building.
Entre Matthieu qui fume comme un pompier et moi qui suis un peu claustrophobe, j’apprécie vraiment de pouvoir ouvrir les fenêtres en me levant le matin et admirer la vue sur toute la ville en fin de journée.

Étant arrivée très tôt le matin, je me suis décidée à faire plein de petites boutiques que je tenais à visiter et que les autres n’auraient pas particulièrement eu envie de découvrir (je suppose).
Glossier pour les cosmétiques, Reformation pour leurs jeans impeccables, Alo Yoga et Outdoor Voices pour les tenues de sport.
J’adore flâner seule dans cette ville qui me file des shoots d’énergie à chaque balade. J’ai marché 10 km en me laissant aller d’un magasin à l’autre, m’arrêtant pour manger un petit bout quelque part, pour finalement retourner à l’hôtel faire une sieste en attendant de retrouver tout le monde pour dîner.

Les vacances démarrent divinement bien, et New York était le meilleur choix pour démarrer cette série. Nous y avons passé cinq jours, pendant lesquels chaque matin, levée à 7h/8h, je m’accordais un petit moment solo dans un coffee aux alentours, le temps que tout le monde se réveille. J’adore me créer des petits rituels dans n’importe quelle ville où je me rends, qu’importe la durée de mon séjour. Chaque matin c’était chai tea latte au lait d’amande et si petite faim, un avocado toast. J’emmenais mon ordinateur, et répondais à tous mes mails reçus dans la journée (décalage horaire oblige) de manière à être tranquille le reste de la journée. En fait, je crois que j’avais vraiment besoin de ces moments de solitude, après l’année chargée en émotions que j’ai vécue, notamment ces derniers mois depuis la perte de ma mère. Mois pendant lesquels, je n’ai pas arrêté de réfléchir, de faire, d’organiser, de gérer, de communiquer tout en continuant de travailler et de voyager. Trop de choses à la fois en fin de compte.

Au-delà de ça, New York représente pour moi la ville « d ‘amour » de ma mère. Elle l’adorait tellement. C’est d’ailleurs avec elle que j’y suis venue la première fois. J’avais ce sentiment qu’elle aurait souhaité que je m’y installe, aussi parce qu’elle ne s’y est jamais installée. Je me rappelle que lorsque je lui ai dit que je me lançais dans une demande de visa pour partir vivre à Los Angeles (oui oui c’est toujours d’actualité !), elle essayait sans cesse de me convaincre de partir plutôt pour New York . Je n’ai pas pu m’empêcher de penser constamment elle, partout où je me baladais. Et moi ce genre de petites piqûres de rappel me font du bien et appuient le fait que je suis sûre que ma mère est partout à la fois, et que tout  me lie à elle pour l’éternité.

Avec la bande, nous n’avions jamais de programme précis. La seule chose qui animait les directives de nos journées étaient les restaurants où nous voulions à tout prix déjeuner ou dîner. Nous marchions, faisions du lèche vitrine, buvions des verres sur des rooftops, nous prenions notre temps tout simplement. Nous en avons également profité pour voir des amis qui habitent la ville et après ces cinq jours sur place, direction Montréal… Rendez vous dans le prochain article !

→ Où dormir ? (Bon rapport qualité / prix, bon emplacement, demander une chambre avec terrasse pour admirer la vue) Au Wyndham’s Garden Hotel Chinatown.
→ Où bruncher ? Chez Juliette à Brooklyn, The Butcher’s Daughter, Two Hands NYC
Sant Ambroeus, Jack’s Wife Freda
→ Déguster des pancakes de folie ? Au Landmark Coffee Shop
→ Où faire ses ongles ? Chez Tenoverten
→ Où manger un cookie inoubliable ? Chez Levain Bakery
→ Où manger un bon cheesecake ou cupcake ? Chez Magnolia Bakery (option gluten free)
→ Déguster un burger ? Chez Shake Shack (option végétarienne)
→ Déguster des pizzas authentiques ? Chez Lombardi’s
Où faire du Yoga ? Chez Pure Yoga
→ Pique-niquer à Central Park ? Se fournir chez Whole Foods→ Une balade ? Traverser le Brooklyn Bridge de Manhattan à Brooklyn.
→ Une friperie ? Beacon’s Closet
→ Un apéro avec vue sur Manhattan ? Le Whyte Hotel à Brooklyn ou le One Hotel à Brooklyn
→ Où faire son shopping (non vendu en France) ? Glossier (skincare), Reformation (mes jeans favoris), Alo Yoga & Outdoor Voices (tenues de sport), James Perse (marque de Los Angeles), Naked Retail, Dover Street Market (concept stores), The Daily Edited (pour customiser sa coque de téléphone, passeport etc).
→ Mon restaurant italien favori ? Cipriani
→ Un diner typiquement américain (QG d’Andy Warhol à l’époque) à tout moment de la journée ? Empire Diner
→ Un bon resto vietnamien en soirée ? Indochine
→ Un des meilleurs restos japonais où j’ai pu me rendre ? Eat Blue Ribbon Sushi
→ Finir dans un club de jazz ? Smalls Jazz Club

July 31, 2019, I boarded the plane to New York. I joined Matthew and Diego there, who arrived straight from Los Angeles as well as Noémie, who had already been in town for a few days.
The first time I went to New York, I was 19 years old. You know, it was that kind of destination that hits you in the face a few hours after landing.
After that, all my life, I dreamed of living there, without ever taking the plunge. In short, every time I go there, I am full of joy because I know what awaits me and that I will once again leave with stars in my eyes.
I landed very early in the morning, I left my things at the hotel, we always book the same : the Wyndham Garden.
It is located beside Canal Street, bordering Little Italy and Soho.
Having slept in many hotels and Airbnbs in New York, the value for money of this establishment is unbeatable. If you ask for a Queen room you even have access to the terrace, something that hardly exists in New York as soon as you are high up in a building.
Between Matthieu smoking like a fireman and me being a little claustrophobic, I really appreciate being able to open the windows when I get up in the morning and admiring a view of the whole city at the end of the day.

Having arrived very early in the morning, I decided to go to lots of small shops that I wanted to visit and that the others would not particularly want to discover (I guess).
Glossier for cosmetics, Reformation for their impeccable jeans, Alo Yoga and Outdoor Voices for sportswear.
I love to stroll alone in this city which gives me energy boosts at every outing. I walked 10 km, letting myself go from one store to another, stopping to eat a little bite somewhere, to finally go back to the hotel for a nap while waiting to meet everyone for dinner.

The holidays started divinely well, and New York was the best choice to start them off. We spent five days there, during which, each morning, up at 7am/8am, I gave myself a little alone time in a coffee shop nearby, while everyone woke up. I love to create little rituals in any city I visit, no matter how long I stay. Every morning I had a chai tea latte with almond milk and if I was a bit peckish, avocado toast. I would take my computer with me and reply to all my emails received during the day (due to time difference) so I could be carefree for the rest of the day. In fact, I think I really needed those moments of solitude, after the emotional year I’ve been through, especially in the last few months since the loss of my mother. Months during which, I couldn’t stop thinking, doing, organizing, managing, and communicating everything while continuing to work and travel. Too many things all at once in the end.
Beyond that, to me New York represents the city of “love” of my mother. She loved it so much. Moreover, it was with her that I first went there. I had this feeling that she would have liked me to move there, also because she never moved there. I remember when I told her that I was applying for a visa to move to Los Angeles (yes it’s still happening!), she was constantly trying to convince me to leave for New York instead. I couldn’t help but think about her all the time, everywhere I walked. And these sorts of little reminders did me good and supported the fact that I am sure that my mother is still with me, and that I will be connected to her for eternity.
With the group, we never had a specific program. The only thing that gave guidelines to our days were the restaurants where we really wanted to have lunch or dinner at. We walked, did some window shopping, had some drinks on rooftops, we simply took our time. We also took the opportunity to see friends who live in the city. And after five days on the spot, we travelled to Montreal which is 1 hour and 30 minutes by plane from New York. Stay tuned in the next post…!

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Recevez par mail mes dernières parutions