Un coach sportif à Paris ?

15 août 2015

IMG_0065

Le sport et moi avons plutôt de bons rapports depuis ma tendre enfance.
J’ai toujours été sportive (pas excessivement sportive mais sportive quand même).

Malheureusement je manque cruellement de temps pour m’y rendre aussi régulièrement que je le voudrais.

“Le temps, tu le trouves, n’importe où, même dans une chambre d’hôtel quand tu te déplaces, 15 minutes par jour”. Ca c’est fait. C’est ce que m’a dit Didier Herzog, coach sportif, chez Coach Form Challenge.

Je cours en salle quand je le peux le matin, j’essaye de m’y tenir à au moins deux fois par semaine, et je fais une à deux séances de danse par semaine.
Ce qui n’est pas régulier car ça tombe à des horaires compliqués. Autant vous dire que mon corps me réclame bien plus que ce que je lui amène pour dépenser mon énergie.

Entre mes voyages et ses décalages horaires, mes repas qui ne sont pas consommés aux mêmes heures, les nombreuses tentations culinaires lorsque je ne mange pas chez moi (c’est à dire quasiment jamais), même si je tente de faire gaffe, je refuse de me priver.
J’ai envie d’un pancake, je vais manger mon pancake.
Je suis celle qui veut tout. Manger à ma faim, grignoter si j’en ai envie, faire autant de sport que je le voudrais, au moindre excès.

Je n’avais jamais songé à aller voir un coach, car je n’aime pas le sport brut, le sport dans lequel je ne me procure pas de réel plaisir. Le cliché du coach bodybuildé ne me fait pas rêver, celui qui ne va pas me “guider”, juste me faire bosser pendant mes séances et basta… Je suis peut-être dans le cliché. En tous cas, lors de ma première séance avec Didier, j’ai eu à faire à quelqu’un qui au delà de cibler ce que je devais renforcer (affiner ma taille, travailler mes abdos, affiner mes cuisses et muscler mes fesses) m’a prise à part pour me demander comment je me nourrissais et comment au quotidien je devais traiter mon corps afin d’améliorer également mon état d’esprit.

Je suis arrivée en ayant mangé une simple barre de céréales car le matin, quand je n’ai pas faim, je ne me force pas à manger un “vrai” petit-déjeuner.
Erreur, m’a t’il dit : “Le corps est comme une voiture. On ne peut pas le faire démarrer sans essence.”
Il m’a recommandé d’acheter des smoothies sans sucres ajoutés si je n’ai pas le temps d’en faire, et de me nourrir de fruits uniquement.

Ensuite je suis passée sur la balance. La balance du futur qui calcule tout, votre masse graisseuse et compagnie.

A partir de là, il a pu prendre des notes pour savoir ce que j’allais devoir travailler.

Me voilà sur le tapis de course, dans l’une des pièces de cet appartement loué au profit des client(e)s. Nous ne sommes que trois filles, coachées séparément, par Didier et son fils Christopher.
Alors que je cours, et que Didier varie la vitesse entre marche rapide et course, il en profite pour me filmer au ralenti de dos.

Il me fait remarquer que mon pied droit se positionne très mal. Effectivement, c’est flagrant  et je me demande comment je ne me suis pas déjà explosée la figure en perdant l’équilibre.

Je poursuis ma séance en passant sur le tapis : abdos, gainage, tout ce qui nous fait serrer les dents mais fonctionne… Et le fait d’être encadré m’oblige à ne pas abdiquer.
Tout en bossant, je peux échanger quelques mots avec Chris, nous parlons du dernier clip d’un tel qui qui passe sur l’écran ou du dernier film qu’il est allé voir. L’atmosphère est détendue, je fais du sport, de la muscu, et je prends du plaisir.

A la fin de la séance, Didier me passe son téléphone et me demande de prendre rendez-vous avec une podologue qui se chargera de me faire des semelles que je devrais dorénavant porter à chaque fois. Effectivement, lorsque je courais, il a filmé en slow-motion mes pieds pour me montrer que le droit n’adoptait pas la bonne pasture. C’est flagrant même !

Je repars de là en ayant pris une bonne douche dans la salle de bain mise à notre disposition (serviettes de bain, sèche cheveux et déodorant sont fournis). Je me sens légère, et je sens que j’ai fait bosser mon corps.

Dans la soirée, Didier m’envoie un mail avec le lien vers ses vidéos pour réaliser les exercices à la maison et un petit guide pour mon alimentation. Je suis réellement accompagnée.

Le lendemain, quelques courbatures sont au rendez-vous. Le fait de les ressentir m’encourage d’autant plus à ne pas me jeter sur n’importe quelle nourriture, et je démarre ma journée avec un bol de bananes et de myrtilles et un thé.

Le surlendemain, je réitère l’expérience. Cette fois-ci, on y va un peu plus, bien que l’on modifie quelques exercices. J’en apprends encore sur la façon dont je dois faire du sport, je récupère les conseils de Didier et Chris au cas où je serai amenée à en refaire seule, notamment quand je n’ai pas de salle de sport à proximité.

Le soir même, mon copain me fait remarquer que j’ai déjà bien dégonflé. Et il dit vrai, je le sens dans mes vêtements.
Trois jours après mon premier rendez-vous, deux séances de sport d’une heure et demie chacune, et trois jours de bonne nutrition : les résultats sont déjà visibles.
Surtout au niveau des abdos qui apparaissent, et des cuisses qui se sont un poil affinées.

Comment ne pas rester sur cette lancée alors que le succès est déjà au rendez-vous, en si peu de temps ?!

Aujourd’hui, au delà de mes kilos perdus, de ma masse musculaire prise, j’ai gagné en énergie et je crois finalement que c’est ce qui m’importe le plus.
Je suis tout le temps fatiguée par mon rythme de vie, je me lève tôt, je me couche (trop) tard, je suis de nature très stressée, et en prime je me nourrissais mal.

Je reconnais donc que l’alimentation agit définitivement sur la forme et qu’il est essentiel de se dépenser, ou plutôt prendre un peu de temps pour soi, pour que le mental suive.

Maintenant, je sais au moins quels sont les exercices que je dois appliquer pour m’entretenir régulièrement et je retournerai sans doute voir Didier.

En ce qui concerne les tarifs, Coach Form Challenge propose des packs à des prix plutôt avantageux, mais aussi s’adapter sur mesure avec des formules et des forfaits.

Pour ceux qui n’ont jamais osé sauter le pas, je vous y encourage, car le sport ne s’improvise pas, et pour le coup, quitte à y aller deux, trois fois, vous serez bien entourés, et guidés pour le futur.

COACH FORM CHALLENGE
22 Rue Jean Mermoz
75008 Paris
01 45 63 43 84

 IMG_0073  IMG_0106

5 comments

Luxe Toutou

23 août 2015 10:52:12

Super sympas !Kiss, Louannehttp://www.luxetoutou.com


Kenza

17 août 2015 18:32:43

Oups, le deuxième était erroné effectivement, c'est rétabli (et si jamais : http://www.coachformchallenge.com/)


Tania

17 août 2015 16:44:27

Quand on n'a pas faim, bah on mange pas. On ne peut certes pas démarrer sans essence mais on ne recharge pas non plus un portable qui encore de la batterie (quitte à faire dans la métaphore). Que ce soit le matin ou pendant la journée, quand on mange sans faim, le corps ne peut pas brûler cette énergie et donc, il la stocke. Même si c'est des fruits! Bisounets.


Nathalie

17 août 2015 16:34:40

Bonjour Kenza, il me semble que le lien ne fonctionne pas?


sand

17 août 2015 09:50:10

Bravo, ça a l'air top ;) Bisous, *-* Sand. *-*www.taimemode-fashionblog.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter

Recevez par mail mes dernières parutions