Dans les champs de Chanel

Je vous emmène dans un voyage dans le temps à Grasse avec Chanel…
J’ai eu le privilège d’être invitée par la Maison afin de visiter leurs Champs occupés et tenus par la famille Mul de génération en génération.
Les Champs de Chanel, où sont cultivées les fleurs qui servent à créer les fragrances depuis toujours…

I am taking you on a journey through time to Grasse with Chanel…
I had the privilege of being invited by the House so as to visit their fields inhabited and taken care of by the Mul family from generation to generation.
The fields of Chanel, where they have grown the flowers used to create their fragrances since the beginning…

Il s’agissait là de découvrir Gabrielle, le nouveau parfum, réalisé à partir de 4 fleurs blanches dont la tubéreuse de Grasse, la fameuse, que j’ai pu tenir entre mes mains.
On y détecte également la Fleur d’Oranger qui est l’une de mes senteurs préférées car elle me ramène aux odeurs de mon second pays qu’est le Maroc.

Avec les filles, nous avons emprunté des vélos et sommes parties à la découverte de ses champs étendus au coeur de ce micro-climat qui chérit les fleurs qui y poussent.
Mais au préalable, Joseph Mul nous a appris à récupérer une fleur sans endommager sa plante.Il faut être très délicat, alors je n’ai pas voulu m’essayer sur trop de fleurs.
Nous avons également participé à un atelier de couronnes de fleurs… La mienne s’est transformée en bouquet, un échec !

En tous cas, cette journée a été une véritable pause dans le temps avant de revenir à Paris.
Et avoir pu découvrir l’authenticité de cette production, ainsi que l’attachement de la famille Mul à cette maison est très émouvant.

Part of the journey was discovering Gabrielle, the new perfume, created from 4 white flowers, including the famous tuberose from Grasse that I was able to hold in my hands.
It also contains orange blossom, which is one of my favourite scents because it transports me to the perfume of Morocco, my second home country.

With the girls, we borrowed bikes and rode off to discover the scented fields in the heart of this micro-climate that loves the flowers that grow here.
However, beforehand Joseph Mul taught us how to collect a flower without damaging the plant. You have to be very gentle, so I didn’t want to try picking too many flowers.
We also participated in a workshop where we made flower crowns… Mine turned into a bouquet of flowers, a failure!

In any case, this day proved to be a lovely break in my schedule before going back to Paris.
After having discovered the authenticity of the production of this perfume, as well as the attachment the Mul family has to this House, I was very moved.

Je vous laisse sur quelques photos, à défaut de ne pouvoir vous faire sentir la fragrance, Gabrielle…
I will leave you with a few photos, as I am unable to let you smell the fragrance, Gabrielle…

(Les photos où j’apparais ont été shootées par notre Alix de Beer nationale).

(The photos I am in were shot by our very own Frenchy Alix de Beer).

Beauté, Lifestyle, Voyages
Previous Story
Next Story

You Might Also Like

1 Comment

  • Reply
    Suzel
    22 octobre 2017 at 7 h 04 min

    Photos pleines de poésie.

    Merci Kenza

  • Leave a Reply