Trois jours à Ibiza avec Claire's

Comme vous le savez (Kenza, 26 ans, paris, spammeuse de photos sur Instagram), je reviens d’Ibiza où j’ai passé trois jours entre rêve et folie ! 
Invitée par la marque Claire’s, j’ai mis mon frère, Diego, dans ma valise. 

Claire’s s’est associée au magazine anglais Company , le temps d’une soirée dans l’un des fameux clubs d’Ibiza, le Space. Et en a profité pour élaborer un showroom sur un rooftop, face à la mer.

Avec Clara, l’attachée de presse de la marque en France, ainsi que Charlotte, jeune journaliste, qui arrivait de Zurich, nous avons opté pour un déjeuner/chill/bronzette à l’Atzaro Beach, le premier jour.  
Je n’avais aucun plan quant aux choses sympas à faire et à voir, et même si au fur et à mesure quelques lecteurs cool m’ont filé des tips, j’ai manqué cruellement de temps ! 
Ceci-dit, pour un premier lieu ici, j’ai plutôt bien atterri. 
J’étais déjà venue auparavant, il y a de cela une vingtaine d’années… Autant vous dire que je n’avais aucun souvenir. Et si dans vos esprits, Ibiza n’est que fête, paillettes, débauche et autre, détrompez vous ! 
Je l’ai d’ailleurs baptisée « l’Ile Magique », car elle change d’aspect selon vos envies. Il y en a pour tous les goûts. 
Personnellement, j’y ai trouvé absolument tout ce que j’aime dans une destination vacances : des plages sublimes plutôt confidentielles, des spots en bord de mer aussi bien romantiques, que friendly, des paysages à couper le souffle qui m’ont quelque peu rappelé un mix de mes destinations favorites qui sont la Grèce et la Corse, du bougainvillier partout (comme au Maroc !), la sympathie des gens du sud (le sourire, toujours), du soleil, beaucoup de soleil et une programmation de taré si l’une envie de faire la fête vous prend.
 

Le deuxième jour, j’ai donc pu découvrir la collection Claire’s en compagnie d’autres blogueuses anglaises et espagnoles (et accessoirement DJ pour l’une d’entre elle).
Au programme : des cocktails sur mesure, un barbecue, de la musique, un coin où l’on pouvait être bichonnées. 
Je crois que le plus heureux d’entre nous tous était mon frère, au milieu de toutes ces filles !

 

Le soir même, nous étions sur la terrasse du Space à 20h30. 
Bipling aux platines.
Nous en avons profité pour « visiter les lieux », qui accueillent quand même… 8000 personnes ! Plusieurs salles avec des programmations différentes, nous avons élu domicile pour la fin de la soirée, dans la plus cosy où l’on pouvait s’asseoir et papoter, et surtout où passait du très bon hip-hop. 
J’ai beaucoup apprécié le fait que dans ce même lieu mythique, temple de la teuf, l’on puisse passer d’un univers à un autre en quelques secondes.

Le lendemain après un petit déjeuner au cœur de la ravissante vieille ville, soit la dernière journée, le point de rendez-vous était au Blue Marlin.
Les « on dit » veulent que ce soit LA plage où aller, celle où il est possible de croiser du joli monde, où il faut réserver des jours (même semaines en haute saison) à l’avance. Nous n’avons croisé personne et je préfère les lieux plus intimistes, en revanche, la carte est divine. Un sans faute ! Et tant qu’à faire, nous sommes au bord de la mer, il faut à tout prix opter pour le poisson. 
Nous formions une belle table de vingt personnes et comme le veut la tradition en Espagne, nous avons déjeuné de 15h à 18h, en prenant tout notre temps…

Un court passage à l’hôtel plus tard, pour la douche la plus express réalisée, et nous voilà à l’Ushuaia, au bord d’une piscine, prêt à tout donner pour notre dernière nuit, et première légendaire « F*** me i’m famous » de la saison. 
Pour tout vous dire, c’est en discutant avec un jeune homme habitant ici, la veille, en sortant du Space, que j’ai appris que se produisait cette soirée le lendemain. 
En bonne ex-clubbeuse (hello grandma !) que j’ai pu être, il m’aura fallu quelques secondes pour chauffer l’équipe à clôturer ce voyage de presse en compagnie de notre David (Guetta) national. 
Nous avons passé un excellent moment, entre Diplo, Sarah Main et David Guetta qui se sont succédés aux platines, je me suis rappelée pourquoi je n’aimais plus sortir à Paris. L’esprit de la fête, le vrai s’y fait très rare.

 
Un grand merci à Claire’s pour cette invitation, voyage de presse hors du commun ! 
En plus d’avoir retrouvé la marque d’accessoires de mon adolescence, j’ai rencontré des gens formidables et fait connaissance avec l’archipel des Baléares, que j’espère revoir prochainement.
Evenement, Mode, Photos persos, Voyages
Previous Story
Next Story

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply