12 juin 2012

En attendant la plage…

Mode / Fashion
Hier soir, en me couchant, comme à peu près chaque soir depuis un mois, je me suis dit « Demain, je me calme sur la bouffe ».J’ai des périodes, comme en ce moment, où je me nourris très très mal.Alors oui, j’ai tendance à aimer la junk food, et tout ce qui n’est pas très recommandé pour mon cholestérol (oui oui, j’en ai). Ceci-dit, je ne suis pas addict aux sodas et autres boissons sucrées et gazeuses. (Vous noterez la tentative de bonne conscience.)

Je ne bois presque que des jus de fruits, j’évite de grignoter entre les repas et je fais pas mal de sport.

Aussi, quand je « cuisine » (un bien grand mot pour moi) chez moi, je cartonne les grosses salades, les galettes de soja (au fromage hein, il ne faut pas pousser) et je vis une relation très forte avec le tofu.
En soi, que des choses très simples à préparer et qui remonte le level de ce que je m’enfile à côté.

« Mais ça c’était avant ».

D’habitude, je ne me refuse jamais rien, je pars du principe que si ton estomac crie famine (ou gourmandise), il faut l’écouter. Je ne suis pas pour les régimes à tout va, en revanche, le corps étant une machine, il faut en prendre soin pour ne pas payer (et je ne parle pas que de surpoids) d’éventuelles conséquences.

Seulement, et comme toutes les filles que nous sommes, j’ai des périodes où je fais n’importe quoi.

Exemples : Dévorer un paquet de biscuits en dix minutes au lieu de se contenter de quelques-uns. Passer devant un Starbucks et uniquement par « principe », s’arrêter et commander un frappucino alors qu’un thé aurait fait l’affaire.
Au resto, commander un dessert, « parce-qu’il y a un tiramisu de folie et que c’est mon dessert préféré », alors que j’ai le ventre blindé.

Puis par manque de temps, ne plus aller aussi régulièrement à sa salle de sport.
La vérité, c’est que les beaux jours approchant, les apéros et autres soirées se font de plus en plus nombreux et que c’est vachement plus cool de glander avec ses potes en buvant des cocktails que de consacrer sa soirée à l’évacuation de sa transpiration.
Miam, ça fait rêver, n’est-ce pas ?

Et ce cercle vicieux qui nous guettent toutes… « Oh c’est pas grave, si j’ai un peu déconné ces derniers jours, je reprendrais bien une part, au point où j’en suis… »

Bref, j’ai mis mon réveil bien tôt ce matin histoire de retrouver mon hygiène de vie en commençant par un passage à la salle de sport.
Au lieu de descendre acheter des donuts au chocolat et un chaï tea latte soja (ce que je fais chaque matin) pour remonter et checker mes mails, j’ai bu un jus de fruit et suis partie le ventre vide.
(Trop manger avant de faire du sport = point de côté garanti).

En retournant chez moi pour me doucher, je suis passée devant le Starbucks et j’ai résisté à la tentation. Je me suis juste fait plaisir avec une barre de céréales chocolatée.

Comme je m’étais levée tôt, vers 12h, je mourrais d’envie de faire honneur à ce beurre salé et cette plaque de chocolat. Mais non ! Car dans tous les cas, j’aurais déjeuné.

Du coup, j’ai avancé mon déjeuner, ai mangé une salade et le meilleur pour la fin… Pris un dessert.
Et ce soir, je pourrai me faire plaisir sans culpabiliser.

Tout est question d’équilibre. Et tout ça, sans se frustrer surtout.
Good deal, non ?

Je n’ai plus qu’à m’y tenir…!

 

Photobucket
Photobucket
Photobucket
Photobucket

 

Jean – Wrangler 
Tee-shirt – Fame on You 
Perfecto (découpé) et Boucle d’oreille – H&M 
Bague – Gaïa Repossi pour Zadig & Voltaire
0 COMMENT
Share
fermer
0 comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Older posts